L'abeille, ma passion nature

 Ma passion pour l’apiculture a commencé il y a de très nombreuses années; j’avais 5 ou 6 ans à l’époque.

 

Chaque année, nous avions la grande chance, mes deux sœurs et moi, de partir un mois complet en juillet à la Panne avec notre grand-mère. Et qui dit la Panne dans les années 80... dit évidemment visite au MELI PARK. Ce merveilleux parc exclusivement dédié aux abeilles n’existe malheureusement plus, à mon très grand regret … J’en garde un souvenir extraordinaire, chaque visite au parc, d’année en année était une réelle fête.

 Dans une grande salle, il y avait deux immenses ruches vitrées où l’on pouvait observer l’évolution des colonies. On y trouvait aussi toute l’explication relative à la vie des abeilles, sans oublier l’attraction numéro 1 du parc: l’apirama; une visite en barque guidée dans un décor féerique qui nous plongeait directement dans une ruche virtuelle.

A cet âge là, j’étais déjà convaincu qu’un jour, moi aussi, j’aurais des abeilles !

Les années ont passé et l’idée s’est peu à peu éloignée pour diverses raisons jusqu’ il y a  5 ans. J’ai vu un reportage sur l’apiculture et cela m’a rappelé mes bons souvenirs d’enfant. A partir de ce moment là, il m’aura encore fallu 3 ou 4 ans pour mettre mon projet en route.

 La tâche la plus difficile que j’ai rencontrée était de convaincre ma femme Séverine de bien vouloir accepter mes pensionnaires à une vingtaine de mètres de notre logement ! Après de longues discussions et quelques concessions, j’ai réussi à la persuader que les abeilles n’étaient ni des guêpes, ni des frelons ! Un des compromis était néanmoins que je participe à des cours pour apiculteurs, ce qui toute façon était un peu dans mon esprit, car même si j’aimais les abeilles, je n’y connaissais vraiment pas grand-chose !

J’ai commencé les cours donnés par la Fédération Liégeoise d’Apiculture en janvier 2010; cours qui se donnent en deux années:  une partie de cours théoriques et une autre partie de cours pratiques. Mon idée initiale était de terminer la formation avant d’accueillir des abeilles chez nous, histoire de me faire "la main" aux cours et d’avoir un minimum d’expérience quand même.

Mais les choses se sont précipitées quelque peu lorsqu’un soir fin mai, mon père me téléphona pour me dire qu’une de ses connaissances avait un essaim pendu dans son prunier !

Ni une ni deux j'ai contacté un ami apiculteur qui m'a proposé très gentiment de venir m’aider pour aller le chercher : moment fort en émotions que de récupérer son premier essaim ! Pour la petite histoire, j’avais quand même une ruche préparée à les accueillir au cas où elles se seraient manifestées avant la fin de mes deux années de cours, sur ce coup là, j’ai été bien inspiré !

Voilà comment a commencé cette belle histoire - que j’espère très longue - entre moi et mes protégées.

Je vais maintenant essayer de vous faire partager mon histoire et surtout cette formidable passion qu’est l’apiculture.

14 votes. Moyenne 4.21 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site