Johannes DZIERZON

 

Johannes DZIERZON (1811-1906)



 

Né en Silésie, à l'époque Allemagne, actuellement Pologne
d'une famille de paysans, il apprit l'apiculture dès sa jeunesse
Il fit des études de théologie et devint prêtre en 1837
et n'en continua pas moins à s'occuper d'apiculture.
Il commença par construire une ruche à rayons mobiles.


Lors de la parution de son ouvrage, en 1845 il en possédait 365.
La découverte de Dzierzon et sa théorie
partent d'une constatation qui l'avait frappé:
des ruches pourvues de mères défectueuses
et incapables d'entreprendre un vol nuptial pondaient
cependant des œufs dont sortaient exclusivement des mâles.


En fait il découvrait la parthénogénèse et il formula sa théorie.

A l’époque, un scandale éclata au sein de l'Eglise.

Comment des créatures terrestres pourraient elles ne pas avoir de père ?

Comment une femelle pourrait elle engendrer sans l'intervention d'un male ?

Seule la Sainte Vierge, par l'opération du St Esprit, avait accomplie ce miracle !

 

" Parthénogénèse: "

Reproduction, dans les espèces sexuées
par des oeufs non fécondés, comme chez les abeilles

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×